Les Micro-organismes Bénéfiques

Guide, Technique

Origine :

Au commencement de la vie sur terre les micro-organismes étaient les premiers êtres à se développer. Apparus, il y a 3.7 milliards d’années, en évoluant, ils ont profondément changé leur environnement, les roches, minerai et le climat. Sans eux, il n’y aurait pas eu les premières photosynthèses qui ont permis de produire une atmosphère riche en oxygènes ce qui a rendu les conditions propices au vivant de se développer. Toutes les premières synthèses de molécules, enzymes, antioxydant, acides aminés, etc tout ce que l’on a, qui ont permis de faire ce que l’on est. Nous ne serions pas là sans eux . On leur doit la vie !

 

Histoire :

Première découverte: un chercheur du nom de Teruo Higa, passionné d’agriculture, ces intéressés au micro-organismes suites à des problèmes de santé qu’il eut quelques années auparavant en travaillant avec la chimie de synthèse. Alors qu’il faisait des recherches dans son laboratoire, il fût lassé de son travail fastidieux qui ne donnai pas de résultat intéressant. Il prit les fioles renfermant les différentes monocultures de micro-organismes qu’il étudiait pour tout jeter sur la pelouse devant son laboratoire, puis rentra chez lui.

Le weekend passant, lorsqu’il revint travailler, il vit l’herbe qui avais poussé et qui était d’un vert éclatant. Au début il crut à une blague faîtes par ses élèves et s’empressa de leur demander. Mais ils lui répondirent qu’ils n’y étaient pour rien. C’était bien les fioles qu’il venait de jeter et qui avais cet effet sur les herbes. C’est ainsi qu’il découvrit par sérendipité l’importance de la symbiose des micro-organismes et son potentiel d’utilisation dans l’agriculture. Une variété de micro-organisme pris seul n’aura pas le même effet et aptitude s’il est isolé.

Dans la nature il n’existe pas de monoculture de micro-organismes c’est grâce aux différentes interactions que les milieux s’équilibres.

Il créa en 1982 son entreprise baptisé « EMRO » (Efficients Micro-organisms research original). Il commercialisera 6 familles de micro-organismes sous le nom de EM (Efficients Micro-organismes).

 

Appropriation de nouvelle méthode de production

A partir de 1989, à Cuba l’embargo fût érigé par les états unis. Certain pays comme la Russie ne pouvais plus leur fournir les insecticides, herbicide et fongicide. Fidel Castro renomma cette période ” El period special”. Face à la difficulté de devoir subvenir à leur besoin alimentaire le pays dû innover et remonter la vie du sol au premier rang. Les meilleures scientifique et les paysans ont créer une méthode de reproduction des micro-organismes. Ce qui sauva la population une décennie plus tard. Il nomma la technique de plusieurs façon “micro-organismes de montagne”, “micro-organismes autochtone bénéfique”,… Plein de nom héritez du lieu ou il est produit.

Les Micro-organismes Bénéfiques sont une combinaison complexe de 6 différentes familles de bactéries et champignons issue d’une fermentation contrôlé selon les principes et méthode des cubains et du Salvador.

Ils ont été récolté en France et ailleurs, dans un grand nombre de biotope (Forêt, prairie, bocage, parcelles d’agricultures…etc.) afin de répondre à la plupart des milieux et de s’adapter à toute type de terrains.

 

Bactérie photosynthétique :

Bactéries Photosynthétiques productrice d’humus bactériens et d’oxygène. Elles peuvent dégrader et recycler un nombre élevé de composés organiques comme la lignine et d’autres polymères présents dans le sol. Elles synthétisent des composés utiles pour d’autres bactéries et pour les plantes. Des acides aminés, acides nucléiques, substances bioactives (hormones, enzymes… et sucres) à partir de la matière organique, des secrétions des racines des plantes et/ou de gaz nocifs (sulfure d’hydrogène).

 

 

Azotobacter :

Ce sont les bactéries fixatrices de l’azote de l’air. Elles co-existent avec les bactéries photosynthétiques qui donnent l’oxygène en échange elle lui donne de l’azote essentiel à son développement. Les Azotobacters sont aussi présents en symbiose avec les légumineuses dans leurs nodosités en leur redonnant de l’azote.

 

 

Acidolactique :

Bactérie lactique produisant de l’acide lactique. L’acide lactique est un stérilisant puissant, il supprime les micro-organismes pathogènes et accélère la décomposition de la matière organique, évitant ainsi la putréfaction et l’apparition de mauvaises odeurs due à l’action de micro-organismes nocifs.

 

Levures :

Les levures sont des micro champignons qui participent activement à produire des vitamines, des substances bioactives comme les hormones, les enzymes qui sont ensuite réutilisées par les bactéries Acidolactique et les actinomycètes.

 

 

Actinomycètes :

Ce sont des bactéries filamenteuses. Ils jouent un rôle prépondérant dans la fertilisation des sols, dans la biodégradation des composés organiques voire de polluants (pesticides), dans certaines maladies des végétaux. Ils ont une importance considérable dans la production de nombreux antibiotiques. Ils sont responsables des 2/3 sur quelques 6000 antibiotiques isolés.

 

Champignons :

Des mycorhizes, des champignons à fermentation, filamenteux et des saprophytes dont un ajout de Trichoderma qui est un préventif de maladie (9 en tout) comme le Pythium (fonte des semis), Rhizoctone, Phytophtora et Fusariose… etc.

 

 

 

 

 

Culture de Tournesol – A droite avec les micro-organismes et à gauche sans.

1 pulvérisation de 5 Litres de MB /100 litres d’eau /Ha

Protocole et photo de Nicolas Lemane

 

 

 

Ces MB sont essentiels ils assurent la bonne fertilité des sols, permettent une meilleure assimilation des nutriments par les végétaux, ainsi que la prévention des maladie et ravageurs, tout en luttant contre les pathogène et améliorant les propriétés organoleptiques des productions.

Et bien plus encore…

 

Calendrier des traitements

> Tableau des traitements A télécharger au format pdf < Traitements essentiels par mois Le calendrier des traitements est le moyen le plus simple de pouvoir organiser son année dans la prévention des maladies et ravageurs. Il facilite nos besoin en anticipant...

Marc de café: utilisation au jardin. Ne faites pas ça !

Le marc de café au jardin Le café vient de l’arabe قهوة : qahwa, qui veut dire « boisson stimulante ». Avec 70% de buveurs quotidiens selon une étude de MaxiCoffe en 2021, le café est l'une des boissons les plus bues après l’eau en France ! Un habitant boit en moyenne...

Macération huileuse d’ail

Histoire : L’ail est originaire des steppes de l’Asie centrale où ils poussent encore aujourd’hui naturellement. Il a été introduit par Godefroy de Bouillon, chef de la première croisade. Grâce à sa facilité de culture, aussi bien en climat chaud qu’en climat tempéré,...

Décoction de prêle : recette, usage

Histoire : La prêle est une des plantes les plus vieilles au monde. Son histoire remonte à la préhistoire. Plusieurs empreintes ont été retrouvées par des chercheurs montrant sa taille gigantesque pouvant atteindre 10 mètres. A l’époque les premières forêts sur Terre...

Mildiou : quel traitement naturel ?

Le mildiou est l’une des maladies de culture les plus connues et répandues. Elle se développe très rapidement et peut détruire une culture si on n’intervient pas. Dès l’apparition de tâches noires très reconnaissables nous pouvons d’ores et déjà poser un diagnostic et...

Guide des traitements au jardin

Guide des traitements au jardin biologique :   Avant tout, ce guide est une aide pour les particuliers qui souhaite faire de la prévention contre les maladies et ravageurs pour tous les végétaux du jardin, jardin d'ornement, potager ou verger. Démarré dès le...

L’Ortie – “fée” de la résistance

Les Orties, en taxonomie, font partie de la famille des Urticaceae de l’ordre des Urticales. On peut trouver 5 variétés en France et 11 en Europe. L’ortie la plus connue et la plus communément utilisée est la grande Ortie (Urtica dioïca). Elle tire son nom « Urtica »...

La Consoude (Symphitum officinalis)

Histoire : La consoude du genre « Symphitum » et de la famille des « Boraginaceae » est originaire de l’ouest de l’Europe et de l’Asie ou elle a été cultivée pour ses vertu thérapeutique. Le nom « consoude » est apparu aux 13èmes siècles, il vient du bas latin...

Le Trichoderma au jardin

Histoire : Les premiers écrits sur le Trichoderma viennent du mycologue et botaniste français d’origine sud-africaine Christiaan Hendrik Persoon qui donna son nom au champignon en 1794. Depuis beaucoup de recherches ont été faites sur le sujet démontrant ses...